1. aricoco 7 ans ago
     Reply

    Non ho capito se i fiori sono scappati al cuoco mentre li metteva nel vaso o cosa. Confesso totale ignoranza in materia – prima e ultima volta di cucina giapponese sono stata malissimo, a londra, con un appuntamento a seguire in discoteca. Come se fosse ieri…

    • ximilian 7 ans ago
       Reply

      No no sono stati messi apposta 🙂 La cucina giapponese è sorprendente, e finora, è anche diversa dal solito sushi. Dagli un’altra chance ma vai da uno buono!

      • Eric 7 ans ago
         Reply

        Ca vous change des restau japonais en France !!

  2. Jazzy 7 ans ago
     Reply

    Profitez d’être à Kyoto pour manger washoku, un vrai dentôteki washoku. Ayant été première capital japonaise, Kyoto a développé la base de l’art culinaire japonais. Les habitants de Kyoto sont extrêmement fiers de cette particularité culturel. Cette fierté est vue comme comme de l’orgueil par les autres japonais.
    A Osaka, il faudra manger des takoyaki.
    A Osaka et Hiroshima, il faudra manger des okonomiyaki, je ne sais plus laquelle des deux villes est à l’origine de ce plats, mais elles sont reconnues toutes les deux pour tenir le haut du pavé des okonomiyaki. Pourquoi essayer la même chose dans les deux villes, parce que la différence entre les deux recettes est subtilement énorme.
    A Miyajima, il faudra manger des huitres.

    Bon appétit.

  3. Fabiola 7 ans ago
     Reply

    Ho trovato gli intrusi nell’ultima foto: una forchetta e un macaron!!! Che ho vinto? 😀

  4. isaleelee 7 ans ago
     Reply

    Tempura powa (j’ai faim).

Leave a comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

 

%d blogueurs aiment cette page :